L’équipement ultraléger et comment ne pas flamber tout son argent en équipement

Une de mes premières longues randonnées a été sur le GR20 en France. C’est aussi une des premières fois où j’ai pesé toutes mes pièces d’équipement une par une sur ma balance de cuisine et que j’ai bâti la première de multiples feuilles de calcul avec le poids de tout l’équipement que j’apportais avec moi. J’avais peu d’expérience en longue randonnée à l’époque et je planifiais initiallement emporter beaucoup de choses. Non seulement est-ce que le nombre d’items que j’apportais était problématique, un autre problème était que le poids des items que je possédais était élevé; j’avais peu de matériel ultraléger.

Au même moment où je préparais ma randonnée sur le GR20, je lisais également plusieurs blogues de randonneurs qui complétaient le sentier Te Araroa, étant donné que je planifiais compléter le même sentier l’année suivante. Observer les listes d’équipement de certains d’entre eux a été une révélation. Avant cela, je ne connaissais pas l’existence de PME spécialisées en équipement de plein air, produits qui ne sont souvent pas distribuées dans les grands magasins de plein air mais plutôt disponibles en ligne. J’ai commencé à consulter beaucoup de sites, à lire énormément de revues de matériel et aussi à acheter du matériel ultra-léger. Mon porte-monnaie s’est considérablement allégé dans le processus!

J’adore le matériel ultra-léger et la philosophie qui l’entoure. Cela permet de se déplacer plus rapidement puisque l’on transporte moins de poids sur son dos et cela permet également de simplifier les choses en apportant moins d’items. Ce type de matériel vient cependant avec certains compromis, surtout au niveau de la résistance du matériau, la durée de vie et le prix. Lors de ma préparation de matériel pour Te Araroa, j’ai fini par acheter une nouvelle tente, deux sacs de couchage, plusieurs manteaux, un brûleur, un nouveau sac à dos, un nouveau matelas de sol et plusieurs petits accessoires. J’étais plutôt contente de la composition de mon équipement à la fin, cependant j’ai probablement dépensé plus que c’était nécessaire. Certaines pièces de matériel que je possédais déjà auraient très bien performés, même s’ils étaient 200 grammes plus lourd.

J’ai cependant appris de tout ce processus et je me permets maintenant quelques conseils pour éviter de devenir un randonneur-idiot-compteur-de-grammes.

1- Recherche, recherche, recherche

Lisez tout ce que vous pouvez avant d’acheter une pièce particulière d’équipement. Regardez ce que les randonneurs qui ont complété le même sentier ou voyagé dans des régions similaires ont utilisé. Lisez des revues d’équipement et des comparaisons entre les diverses marques disponibles. Cherchez à obtenir l’opinion d’utilisateurs qui ont utilisé le matériel convoité lors d’une longue randonnée et obtenez leur avis sur la résistance de l’équipement. Obtenir l’avis de quelqu’un qui a utilisé la pièce d’équipement pendant quelques jours est bien, mais obtenir l’avis de quelqu’un qui a apporté la même pièce d’équipement lors d’une randonnée de plusieurs mois est bien mieux!

2- N’achetez pas un item seulement parce qu’il est un peu plus léger

Ne basez pas votre décision d’achat uniquement sur le poids. N’oubliez pas que beaucoup de fabricants trichent un peu quand ils donnent le poids de leur équipement et le morceau d’équipement que vous finirez par avoir sera peut-être un peu plus lourd. Je trouve que c’est particulièrement vrai pour les tentes, où le poids donné est souvent inférieur au poids réel.

3- Connaissez votre zone de comfort

Sortir de sa zone de comfort est une bonne idée et nous fait apprendre et évoluer, mais marcher avec seulement 2 kg de matériel n’est pas pour tout le monde. Sachez où est votre limite. Soyez honnêtes lorsque vous bâtissez votre liste d’équipement et identifiez les items dont vous pourriez vous passer et ceux sans lesquels vous ne partiriez pas. Attention aussi de ne pas éliminer trop de choses, il faut quand même avoir le matériel de base pour assurer sa sécurité si la météo change de façon drastique ou qu’un accident arrive.

4- 30 grammes de moins ne vaut pas 100$

Ne soyez pas ridicule et ne remplacez une bonne pièce d’équipement seulement parce que le nouveau modèle est un peu plus léger. Certaines économies de poids valent la peine (remplacer une tente de 2 kilos par un modèle sous la barre des 1kg) alors que d’autres n’en valent pas la peine!

5- Sachez quand acheter

Abonnez-vous aux listes de diffusion des détaillants d’articles de plein air; de cette façon vous verrez à quel moment de l’année des soldes sont disponibles. Cela vaut souvent la peine d’attendre le moment opportun avant d’acheter. Les grandes marques de plein air peuvent pour la plupart être facilement trouvées à 20-30% de rabais du prix original et des soldes sont régulièrement offerts durant l’année. Avec de plus petits détaillants qui fabriquent leur matériel, les rabais sont moins substantiels mais il est possible d’en obtenir, surtout autour de la période de l’action de grâce aux États-Unis.

 

Je vous encourage à acheter directement de petits fabricants présents en ligne parce que:

1- L’équipement est fabriqué localement

On ne peut pas se plaindre du fait que des emplois sont délocalisés vers des pays à bas coût de main d’oeuvre si nous continuons à acheter la plupart de notre équipement dans ces pays. Acheter de l’équipement produit localement est une bonne façon de faire un achat éthique et d’encourager les jeunes entreprises locales.

2- L’équipement peut être fait sur mesure

Oubliez les deux grandeurs standard de sacs de couchage (6′ and 6’6), vous pouvez commander un sac de couchage de la longueur qui vous plaît à 2 pouces près. Vous pourrez également sélectionner plusieurs options sur mesure, telles que la largeur du sac, le type de duvet et la longueur de la fermeture éclair. Vous avez des options semblables pour beaucoup d’équipement fait sur mesure, vous pourrez choisir les fonctions que vous voulez et laisser de côté celles que vous n’utiliserez pas.

3- Les fonctions non-utiles de l’équipement sont éliminées

Pendant des années j’ai été propriétaire de sacs à dos offrant plein de fonctions et de sangles dont je n’avais pas besoin (et dont je ne savais parfois même pas ce à quoi elle servaient). Je suspecte les compagnies de plein air d’essayez de vendre leurs sacs à un large auditoire en ajoutant plein d’options dont l’utilisateur moyen n’a pas besoin. Toutes ces choses ajoutent du poids inutile à votre sac, puis pourquoi transporter quelque chose dont vous n’avez pas besoin?

4- Ils ont à coeur la satisfaction de leur clientèle et sont de vrais passionnés

La plupart des petites compagnies indépendantes offrant du matériel de plein air offrent un service hautement personnalisé et vous aideront à choisir les options dont vous avez besoin. La plupart des propriétaires de ces compagnies sont eux-mêmes passionnés des activités de plein air et testent parfois leur matériel eux-mêmes avant de le commercialiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *