N’as-tu pas peur de camper seule dans le bois?

Sunset on Lake Placid, NY
Coucher de soleil sur le lac Placid, État de New York

« As-tu peur quand tu campes seule dans le bois? » est probablement une des questions que j’entends le plus lorsque je parle des voyages que j’ai faits, suivi de près par les questions sur l’hygiène (comment te laves-tu?), les animaux sauvages et la sagesse de faire de l’auto-stop à l’étranger.

La réponse n’est pas simple. La plupart du temps ça ne me dérange pas de camper seule dans le bois et je n’ai pas peur. Par contre je n’apprécie par particulièrement entendre le son d’un gros animal à l’extérieur de ma tente. Encore pire serait d’entendre le son d’un humain approcher alors que je suis dans le bois au milieu de la nuit, mais heureusement ce n’est jamais arrivé.

Donc la plupart du temps ça ne me dérange pas de camper seule. D’autres fois j’ai peur, mais je fais avec. Si je n’ai pas campé seule depuis quelque temps les premières nuits sont habituellement plus difficiles jusqu’à ce que je me réhabitue (ou encore que je sois trop fatiguée pour me priver de sommeil plus longtemps…).

Les gens qui ne font pas de randonnée pensent souvent que dormir dans un campement où il y a d’autres gens est plus sécuritaire. Être entouré d’autres gens peut être mieux si un animal sauvage agressif venait à entrer dans le campement (ce qui est rare!). Cela veut cependant aussi dire que les autres campeurs peuvent avoir leurs chiens et aussi que les gens voient que je suis seule dans ma tente. C’est habituellement l’aspect que j’aime le moins. À chaque fois que je suis en forêt mais près de la civilisation je fais de mon mieux pour sélectionner un campement où personne ne peut me voir.

Si vous avez peur de camper seul, je vous encourage à y aller progressivement. Vous pouvez commencer par camper seul dans un campement où il y a d’autres gens. Ensuite peut-être camper seul près d’un refuge où des gens sont présents sans signaler votre présence. Puis ensuite seul dans le bois mais près de la civilisation. Je pense qu’à chaque nouvelle expérience vous aurez un peu plus confiance et serez un peu plus confortable d’être seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *