Randonnée Baekdu Daegan – 2015

img_5384Tous les sentiers de longue randonnée que j'ai complétés à date m'ont laissé des tas de souvenirs à chérir. Ce n'est pas qu'être sur le sentier était agréable à tous les jours, il y a des jours où j'ai détesté l'expérience de plusieurs façons. Cependant, toutes ces aventures m'ont permises d'en apprendre davantage sur moi et sur le monde qui m'entoure. Je  dois cependant avouer que peu de sentiers m'ont autant marqué que le sentier Baekdu Daegan en Corée du Sud. Ceci est dû à de multiples facteurs, le sentier était ardu, le paysage était magnifique, j'étais confronté à une culture et à des traditions inconnues, nous avons eu un tas de rencontres impromptues qui m'ont démontré la générosité du peuple coréen, quelques situations incomfortables et pourtant mémorables et surtout, on nous a donné beaucoup de chocolats et de bonbons!

J'avais commandé le guide pour Baekdu Daegan avant de partir compléter la randonnée Te Araroa en Nouvelle-Zélande. J'avais en tête de compléter une autre longue randonnée après Te Araroa étant donné que j'avais pris plusieurs mois de congé mais je n'étais pas encore certaine que j'aurais encore envie de marcher après la Nouvelle-Zélande alors je suis restée discrète sur mes plans. À mesure que j'avançais dans ma randonnée en Nouvelle-Zélande, je savais que j'aurais encore envie de faire de la randonnée dans les mois suivants et j'ai réservé mon billet d'avion vers la Corée. J'ai également convaincu un autre randonneur canadien rencontré en Nouvelle-Zélande de venir avec moi.

img_5493Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre comme expérience en Corée du Sud. Je suis arrivée à Seoul sans savoir comment me rendre au départ du sentier. Nous étions quelque peu nerveux à l'idée de débuter ce sentier inconnu. J'avais lu la plupart de l'information contenue dans le guide et je connaissais les options pour rejoindre le sentier, mais nous avons quand même eu besoin de l'aide du personnel à l'auberge où nous restions afin de savoir de quel endroit l'autobus pour le parc national de Jiri-san partait et à quelle heure.

L'autobus dans lequel nous avons embarqué à Seoul ce matin-là était rempli de randonneurs à l'équipement très coloré et dernier cri. En voyant les gens qui étaient là nous avions une bonne idée que nous nous dirigions vers une destination où il y aurait de la randonnée. Le bus se dirigeait vers le parc national, mais nous n'avions aucune idée de l'endroit où nous aboutirions dans le parc. Comme de fait l'autobus nous débarquait à un endroit qui n'étais pas mentionné dans notre guide, mais nous avons pu trouver comment rejoindre le départ du sentier en consultant les cartes du parc disponibles à l'arrêt d'autobus.

img_5109Ce qui m'a le plus surpris en Corée a été la générosité et l'accueil de tous les gens rencontrés. Il était assez évident pour tous que nous étions des étrangers par notre ignorance de la langue et des coutumes locales et également par notre apparence. La plupart du temps lorsque nous arrivions quelque part notre arrivée semblait surprendre les gens, comme s'ils ne s'attendaient pas à voir des étrangers sur les sentiers coréens. Nous avons traversé des régions reculées et rurales où je suspecte que les habitants ne voient pas régulièrement des étrangers. Régulièrement, des gens croisés en chemin nous approchaient pour nous donner de la nourriture ou des bonbons (liste non-exhaustive de la nourriture reçue: barres de chocolat, bonbons, gâteaux de riz, lait, jus, chips, alcool de riz, bière, genre de sandwichs-rouleaux de riz, kim-chi, biscuits et j'en passe). Lorsque nous marchions sur une route il n'était pas rare que les automobilistes s'arrêtent pour nous demander s'ils pouvaient nous conduire quelque part. Des commerçants nous donnaient des fruits. Des personnes rencontrées au hasard nous invitaient à passer la nuit chez eux ou encore plus surprenant, appelaient leurs amis afin que nous soyons invités à passer la soirée avec ceux-ci. Le fait de ne pas parler la langue a rendu certaines situations plutôt inconfortables, mais à mesure que le voyage progressait nous avons appris à accepter l'inconfort et à apprécier ce que les situations inconnues nous apportaient.

Le sentier en lui-même était parfois frustrant. Il comporte des sections absolument magnifiques, pour la plupart dans les parcs nationaux, et aussi des sections moins intéressantes et entretenues, où la végétation semblait reprendre le dessus sur le sentier. Certaines sections étaient très escarpées; nous devions sans cesse monter et descendre des parois rocheuses à l'aide de cordes, ce qui ralentissait beaucoup notre rythme de marche. Plusieurs sections du sentier sont fermées et il faut trouver un moyen de les contourner, ce qui n'était pas toujours évident. Nous étions toujours un peu déçus lorsque nous arrivions à une section fermée du sentier et que nous avions à le quitter, cependant c'est dans les détours que nous avons eu la plupart de nos expériences les plus mémorables en Corée!

Mon partenaire de randonnée et moi avons écrit un blogue journalier lorsque nous étions sur le sentier. À chaque fois que je pense à mon expérience sur Baekdu Daegan, la première chose qui me vient à l'esprit n'est pas tant la beauté des paysages que nous avons eu que l'accueil chaleureux que les gens nous ont accordé.

Détails du voyage - Baekdu Daegan

Longueur du sentier (2015)715 km (444 mi)
DateJuin & Juillet 2015
Durée47 jours
Blogue de voyageBlogue que l'on a écrit pendant que l'on était sur le sentier
Avertissement: Les listes d'équipement sur mon site représentent le matériel que j'ai réellement utilisé. Ce n'est pas nécessairement représentatif du matériel que j'utiliserais aujourd'hui et/ou si mes ressources financières étaient illimitées.
TOTAL BASE WEIGHT
6043g
Packing System
ZPacks Arc Haul + 2 Belt Pouches, 2 Top Side pockets, and 1 shoulder pouch
770g
MEC Pack Liner
120g
Shelter System
Duplex tent with 10 stakes and stake sack
634g
Sleeping System
Therm-a-rest Neoair X-Lite Sleeping pad Small Size
230g
Zpacks 900 Fill Power Down Solo Sleeping Bag 20F
552g
Zpacks  Cuben Fiber Roll Top Dry Bags size Medium Plus
26g
Cooking System
Isobutane canister
377g
BIC Lighter
21g
Mountain Laurel 475 Titanium Mug
39g
MSR Reactor 1.0L Stove System
416g
Light my Fire Titanium Spork
17g
Victorinox Classic Alox Pocket Knife
17g
Water Storage
Platypus Platy Bottle (2L)
79g
Two Platypus Plus Bottles
36g
Sawyer Mini with cleaning syringe
27g
Miscellaneous Items
Otifleks ear plug
2g
Kinesys SPF 30 Suncreen Fragrance Free Spray
44g
Hairbands
1g
Ecolips Lip balm
10g
Gillette Venus Razor Blade
3g
Campsud Soap
157g
Outdoor Research Dry Ditty Sacks 1L
34g
Toob Travelbrush (Only head and refillable toothpaste parts)
25g
Lightload Pack Towel
34g
Light sandals
98g
Safety and Orientation
Passport and Visa with waterproof case
62g
Food Bag - Cactus Creek Pocket Shopping Bag
38g
Oakley Flak Jacket sunglasses with pouch
46g
SealLine HP Map Case Small
80g
Baekdu Daegan Guidebook - cut in half
132g
Fisher Space Pen
21g
Bank cards and money
100g
Lightweight wallet
9g
Electronics
Apple - USB Wall Plug
20g
AAA Lithium Batteries
29g
Lifetrons High Tech Multi-Tool Adaptor
34g
Petzl Tikka Plus 2 headlamp
88g
SPOT Gen3 GPS beacon
135g
Lifetrons & Lenmar portable chargers
396g
Kobo Aura e-reader
174g
Apple Headphones
16g
Apple Iphone 5S and Lifeproof Nu case
153g
Timex Ironman watch
Outdoor Research Dry Ditty Sack 2.5L
29g
Gear Repair
Cuben Fiber Tape Strip
8g
Mini Duct Tape roll
19g
Carried Clothing
Outdoor Research Dry Ditty Sacks 3L
32g
Asics Adelyn Sleeping T-shirt
102g
Pettet Heppner Long sleeve shirt
159g
Wigwam Trail Mix Fusion Merino Socks
125g
Arc’teryx Phase SL bottom - Long Johns
95g
Patagonia Active Brief Underwear
30g
Marmot Essence Rain Jacket
142g
Worn Items (Not part of base weight)
Pettet Milo T-shirt
Outdoor Research Shorts
Buff Headband
Smartwool PhD Outdoor Medium Crew Socks
Patagonia Active Brief Underwear and bra
Asolo TPS 535 V Backpacking Boots
Black Diamond Ultra Mountain Carbon Poles

Trucs et Astuces pour Baekdu Daegan

L'information ci-dessous est tirée de la dernière publication que mon partenaire de randonnée et moi avons publié sur notre blogue de randonnée.
GuideNous avons utilisé l'excellent guide “Baekdu-daegan Trail: Hiking Korea’s Mountain Spine (Seoul Selection Guides)” de Andrew Douch, Roger Shepherd et David Mason. Nous recommandons fortement d'acheter ce guide. Quoique publié en 2008, il était plutôt fiable. Il y a une liste de mises à jour pour le guide disponible ici. Malheureusement plusieurs sections du sentier sont fermées, pour la plupart nous avons marché sur la route pour les contourner ou avons fait de l'auto-stop. Un nouveau guide est supposé être publié en 2017.
Information venant d'anciens randonneursIl y a un groupe Facebook Baekdu Daegan. Les auteurs du livre ainsi que d'autre randonneurs en font partie et seront heureux de répondre à vos questions.
OrientationNous avons utilisé nos iphones comme GPS pour l'orientation. Le sentier peut être complété sans avoir de GPS avec soi, mais y avoir accès facilite beaucoup la tâche et permet de se rassurer sur notre localisation lorsque l'on est plus certain de suivre le bon sentier (ce qui nous est arrivé à plusieurs reprises!). Nous avons tous les deux utilisé l'application GPS "Gaia GPS", sur laquelle nous avons téléchargé les cartes topographiques de la région et le fichier gpx du sentier et des sources d'eau. Veuillez noter que la localisation de certaines sources d'eau dans le fichier gpx actuel n'est pas très fiable, mais les sources d'eau sont bien indiquées dans le guide. Vous pouvez trouver les fichiers gpx sur le groupe Facebook.
CommunicationNous avons tous deux obtenus des cartes sim de la compagnie Evergreen pour nos téléphones intelligents adin d'être en mesure d'utiliser les données et de faire des appels. Ça s'est avéré très utile pour le voyage, les accès wi-fi près du sentier sont très rares. La couverture cellulaire en Corée du Sud est excellente et il n'y a eu aucun jour où nous n'avons pas eu de service pendant au moins une partie de la journée.
Il est possible de pré-commander une carte sim et de la ramasser à un aéroport ou autre localisation. Il est aussi possible de l'acheter directement à l'aéroport sans pré-commander mais vous devrez envoyer une copie de votre passeport pour l'activer. (Du moins c'était requis au moment de notre visite, mais les choses changent tout le temps!).
Langue coréenneUn de nos regrets du voyage a été de ne pas avoir appris davantage de mots en coréen avant notre départ. L'un de nous deux avait une application sur son téléphone qui nous donnait des mots ainsi que leur prononciation et ça a été très utile (Learn Korean phrasebook by Coderent and Learn Korean by AccelaStudy). Les conversations avec toutes les personnes croisées sur le sentier auraient pu être plus intéressantes si nous avions appris plus de mots. Voici notre top 5 des mots à apprendre avant de partir sur ce sentier: "Bonjour, Merci, Eau, Marcher, Heureux de vous connaître".
Auto-stopToutes nos expériences en auto-stop en Corée ont été positives. Nous n'avons jamais attendu bien longtemps avant qu'une voiture s'arrête et les gens ont fait des détours énormes pour nous mener à destination. Nous avons lu sur un autre blogue qu'il est bien vu de s'incliner lorsque des voitures approchent et c'est que nous avons fait.
Santé et SécuritéNous avons tous deux reçu des vaccins contre l'encéphalite japonaise avant de partir. Nous n'avons pas eu de problème de santé pendant notre voyage. Le pays est très sûr et les gens très accueillants et aidants. En tant que femme, je recommanderais la Corée à des femmes voulant voyager seules.
Animaux sauvages- Une petite population d'ours vit dans le parc national de Jiri-San au sud du sentier. Il n'est pas permis de camper dans ce parc, il est obligatoire de rester en refuge, donc les ours ne sont pas un souci.
- Il y a beaucoup de sangliers vivant dans les forêts de Corée. Nous n'avons pas eu de problèmes avec ceux-ci même si nous en avons effrayé plusieurs.
- Il faut porter attention aux serpents qui peuvent se trouver sur le sentier. La Corée comporte des espèces venimeuses et non-venimeuses. Plus de détails sur les espèces présentes sont disponibles dans le guide. En tout nous avons vu entre 10 et 15 serpents pendant le voyage.
Budget et guichets automatiquesRetirer de l'argent avec une carte bancaire étrangère en Corée est très difficile, du moins ce le fut sur le sentier. Nous avons réussi à retirer de l'argent qu'à un seul endroit et seulement en utilisant nos cartes de crédit. Nous recommandons aux randonneurs de retirer assez d'argent liquide pour couvrir leurs besoins pour toute la durée de leur voyage, cela évitera beaucoup de stress. Nous avons dépensé environ 1400$CAD chaque pour un séjour total de sept semaines en Corée, excluant les billets d'avion. Ce montant inclut les dépenses d'hébergement, la nourriture, l'achat de matériel de remplacement et le coût de nos forfaits cellulaires. Certains endroits de ravitaillement, particulièrement ceux qui sont situés dans les cols que le sentier croisent, n'acceptent pas les cartes de crédit.
Camping et HébergementNous avons campé le long du sentier la plupart du temps, sauf dans les parcs nationaux où nous sommes restés dans les refuges. Nous avons aussi passé quelques nuits dans des auberges et hôtels et nous avons été invité à dormir chez des locaux à trois reprises. Au moment de notre visite il était difficile de réserver les refuges des parcs nationaux car le site de réservation était seulement en coréen, mais apparamment qu'un site en anglais est maintenant disponible. Nous avons eu la chance d'avoir des locaux qui ont appelé directement dans les refuges pour réserver pour nous. Il y a plusieurs jeongjas (genre de gazébo) le long du sentier; ils font d'excellents endroits où dormir.
RavitaillementLes endroits où il est possible de se ravitailler sont indiqués dans le guide. Il y a peu d'épiceries majeures le long du sentier, seulement de petits magasins/restaurants qui vendent des denrées telles que nouilles, biscuits et chocolat. Bien qu'il n'y ait habituellement pas de riz à vendre, il est souvent possible d'en obtenir en le demandant; il nous a souvent été donné gratuitement.
Approvisionnement en eauL'approvisionnement en eau est une des difficultés majeures de ce sentier. Baekdu Daegan suit la ligne de division des eaux entre la mer de l'Est et la mer de l'Ouest (ne pas dire mer du Japon et mer de Chine lorsque vous êtes en Corée...). La distance que nous parcourions chaque jour et les campements que nous choisissions étaient grandement influencés par la disponibilité d'eau à proximité. Il faut habituellement descendre de la crête pour trouver de l'eau. S'il n'a pas plu depuis quelques jours, il est parfois nécessaire de transporter de grandes quantités d'eau. Un moyen de filtrer ou traiter l'eau est un must.
Denrée préférée"Gam-Ja-Jeon" (감자전) C'est une crêpe frite faire de pommes de terre et de légumes. Délicieux! Apprenez à reconnaître les lettres pour pouvoir le pointer sur le menu. 🙂
Sentier dans le parc national de Jiri-San

Sentier dans le parc national de Jiri-San

Jeongja le long du sentier

Jeongja le long du sentier

Campement dans une jeongja

Campement dans une jeongja

Le sentier est assez abrupt par sections

Le sentier est assez abrupt par sections

Beaucoup de mouches par sections

Beaucoup de mouches par sections

Restaurant le long du sentier

Restaurant le long du sentier

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *