Sabbatique 101

« Prendre une sabbatique » semble être un désir assez répandu de nos jours, mais de là à faire le saut il y a habituellement un pas que plusieurs ne sont pas prêts à franchir. C’est dommage, car je crois que de prendre du temps loin de la routine est une excellente façon de voir plus clair sur ce qui est vraiment important pour nous et un bon moment pour reconsidérer ses objectifs. Il y a bien sûr la sabbatique typique de la jeune vingtaine qui consiste à voyager plusieurs mois en Asie du Sud-Ouest ou encore autour du monde, mais il y a aussi beaucoup de personnes qui profitent de ce genre de période pour entreprendre différents projets; démarrer une compagnie, développer leur activités artistiques, passer du temps avec la famille, retourner à l’école, etc.

Avant de partir pour ma première période sabbatique j’avais quelques idées préconçues sur l’expérience. Certaines se sont avérées être vraies alors que d’autres étaient complètement fausses. Je me suis amusée à faire un résume de mes découvertes en 10 points:

1. Cela va changer votre perspective sur la vie.
Dépendamment de la façon dont vous occupez votre temps pendant votre sabbatique, il se peut que vous ayez de la difficulté à réintégrer votre « vie antérieure » une fois la période terminée. Soyez avertis! Même si vous planifiez retourner à votre emploi, il est fort probable que vous changiez d’avis.

2. Votre famille ne supportera pas nécessairement votre décision.
Ne vous attendez pas à ce que votre famille soit heureuse ou supporte votre décision. Attention à la manière dont vous l’annoncez… dépendamment de votre situation les gens peuvent s’attendre à ce que vous leur annonciez un mariage ou une grossesse… Ne comptez pas sur le support ou les encouragements de votre entourage, mais c’est tant mieux si vous les avez. Avec un peu de chance, l’opinion de votre entourage va changer quand il vont voir à quel point votre projet vous rend épanoui/heureux.

3. Beaucoup de gens vont vous demander comment vous pouvez vous le permettre.img_5868
Beaucoup de gens vont vous demander comment vous pouvez vous le permettre, tandis que d’autres n’arrivent simplement pas à concevoir comment une telle chose peut être viable financièrement. Un des principes de base qui devrait être enseigné dans les cours d’économie est «Dépensez moins que ce que vous gagnez» mais ce principe semble inconnu de plusieurs. Il est encore plus rare que les gens comprennent le principe de  «dépensez BEAUCOUP moins que ce que vous gagnez». j’ai écrit un article à ce sujet, économiser pour une sabbatique.

4. À votre retour, vous ne saurez pas quoi répondre à la question «Comment était ton voyage?»
Je pense que l’intention derrière la question est louable, mais comment est-il possible de résumer une période aussi intense en seulement quelques mots? Comment expliquer qu’il y a eu des moments superbes, des moments de découragement, des jours où vous vous demandiez ce que vous faisiez là mais que tout ça en valait la peine? Je me contente habituellement de sourire et de dire que c’était super. Si les gens veulent plus de détails, je leur en donne alors avec plaisir. Cette question est cependant habituellement suivie par la question #5.

5. Vous détesterez vous faire demandez quelle était votre partie préférée du voyage.
Une autre des questions qui revient souvent et qui me dérange un peu, quoique je comprends parfaitement pourquoi les gens la posent et je suis sûrement coupable de l’avoir moi-même posée quelques fois. Encore une fois, je crois que les intentions derrière la question sont bonnes et que les gens sont sincèrement intéressés à en savoir plus sur mon voyage ou autre type de sabbatique. Ils peuvent aussi tâter le terrain pour voir si ce serait quelque chose pour eux et vouloir savoir ce que vous avez préféré afin de l’inclure dans leurs plans.

6. Ça va passer vite.
Ce point n’est sûrement pas une surprise pour personne.  Lorsque l’on est dédié à ce que l’on fait, le temps passe à toute vitesse. Mais de mon côté, j’ai aussi pu en apprécier chaque minute. Je ne dis pas que c’était toujours plaisant, dépendamment de ce que vous faites vous allez parfois vous demander dans qui vous vous êtes embarqués. Mais le jeu en vaudra la chandelle, du moins ça a été mon expérience.

7. Les gens ne seront pas si intéressés par ce que vous faites; leur vie continue.
La plupart des gens autour de vous vont vite perdre la notion de ce que vous êtes en train de faire et du nombre de mois depuis votre départ. Rien de plus normal, tout le monde a sa propre vie à gérer…

8. Si vous êtes comme moi, vous devrez vous battre contre le sentiment que vous ne méritez pas ce congé.
Alors que je commence tranquillement à planifier une deuxième période sabbatique, je dois me battre très fort contre le sentiment que je ne le mérite pas. Beaucoup d’entre nous ont été élevés avec l’idée que nous devions choisir une carrière, avoir du succès et progresser dans cette voie pendant 40 ans, période après laquelle nous aurions « le droit » de nous reposer. S’éloigner de ce standard est selon moi une bonne nouvelle, mais s’accompagne de difficultés.

9. Parfois, vous aurez l’impression d’avoir manqué le train.

Ce point s’applique surtout aux périodes sabbatiques dédiées aux voyages ou à quelque chose qui est éloigné de votre champ professionnel. Tout dans la vie a un compromis. Alors que vous avez l’opportunité de vivre de nouvelles expériences incroyables à l’autre bout du monde, à un moment vous aurez le sentiment que vous n’êtes pas à jour plus dans votre domaine (à moins que votre sabbatique soit liée à la carrière). Vous pouvez également voir les gens autour de vous être promus ou se développer dans leur domaine. Vous allez commencer à vous demander si vous ne devriez pas plutôt travailler plus dur sur votre carrière au lieu de profiter de la vie. Vous manquerez des événements avec vos amis et votre famille. Vous allez aussi peut-être perdre quelques amis… et en gagner de nouveaux.

10. Si vous cherchez des réponses, il est fort possible que vous ne les trouviez pas.
Prendre une période sabbatique ne garantit absolument pas que vous aurez un moment de grâce lors duquel vous trouverez votre objectif de vie et aurez les réponses à toutes vos questions. Tant mieux si ça vous arrive, mais les chances sont que vous allez continuer à vous poser les mêmes questions tout au long sans parvenir à une réponse claire à la fin. Beaucoup de gens que j’ai rencontrés n’ont aucune idée de ce qu’ils feront après et s’inquiètent de temps en temps à ce sujet, surtout s’ils ont quitté leur carrière pour poursuivre leur projet. Ne vous inquiétez pas, éventuellement vous serez capable d’identifier ce que vous avez appris durant cette période et vous reconnaîtrez de quelle façon le processus vous a changé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *